Consignes mémoires de fin d'études - Bachelors et Masters 1

Consignes pour la réalisation du mémoire de fin d’études

A prendre en compte pour la réalisation du mémoire de Bachelor et de Master 1ère année 
  1. Le contenu du document écrit
Le document écrit ne doit pas se résumer à un simple descriptif de l’activité du candidat ou à un simple compte rendu de lecture. Il doit représenter un effort de recherche, d’analyse et d’application concernant un aspect réel et bien délimité de l’activité d’une entreprise (entendue au sens large), dans un contexte économique européen si possible. L’observation des pratiques de l’entreprise ou de l’organisation et/ou la lecture des ouvrages théoriques en relation avec le sujet doit permettre au candidat de cerner une problématique relative à un contexte précis, et lui donner l’occasion de développer une analyse et des propositions concrètes qu’il doit être capable de justifier. L’organisation du document écrit est importante, il doit respecter une ordonnance classique, en abordant dans un ordre logique les différentes étapes de l’élaboration du projet, dont voici quelques exemples :
  • Introduction
  • La demande ou la commande
  • La problématique
  • L’idée de départ, le projet initial
  • Les hypothèses de recherche
  • Les résultats attendus
  • La méthodologie utilisée
  • Les arguments du projet, les propositions
  • L’évaluation, la comparaison avec d’autres projets
  • La confrontation avec la réalité, le terrain, les entreprises
  • Les résultats éventuellement obtenus
  • Les résultats éventuellement mis en place
  • Les avantages apportés par le projet ou l’étude.
  1. Présentation du rapport ou du mémoire
Le document écrit sera saisi au traitement de texte et présentera les caractéristiques suivantes :
  • Format A4
  • Nombre de pages : de l’ordre de 40 pages (plus ou moins 20%) hors annexes
  • Impression recto seul
  • Marges 2,5 cm de chaque côté
  • Interligne 1,5
  • Relié.
Le rapport au mémoire peut contenir quelques annexes essentielles qui ne doivent pas dépasser un volume maximum de 10 feuilles A4. La provenance de ces annexes doit être clairement indiquée (document élaboré par le candidat, tiré de telle publication, fourni par l’entreprise, etc.). La page de garde doit comporter les mentions suivantes : ( le modèle vous sera envoyé via votre espace de E-learning )
  • Nom et prénom du candidat
  • Numéro de candidat attribué par le CEE de la FEDE
  • Titre éventuel du rapport ou du mémoire
  • « Examens de la FEDE »
  • « Rapport d’activités [ou Mémoire] présenté à l’épreuve professionnelle de soutenance du diplôme visé de [année] »
Il devra contenir un sommaire au début, une bibliographie à la fin et éventuellement une table des annexes. Il sera exigé la même rigueur que pour les travaux universitaires en ce qui concerne la présentation des références, des citations, etc. Il faut prévoir une édition en au moins deux exemplaires, un pour le jury, un pour le candidat.
  1. Délai de fourniture du document écrit
Les mémoires doivent être déposés en deux exemplaires + CD à l’administration de l’Institut Spécialisé en Tourisme et Hôtellerie « ISTH » (pour transmission au jury) au moins 3 semaines avant le début de la période annoncée pour ce type d’épreuve.
  1. Déroulement de la soutenance
Le jury est composé d’un enseignant de la spécialité auquel il est adjoint un professionnel.
  • Exposé théorique 
Dans un premier temps, le jury invitera le candidat à justifier le choix de son projet ou de son étude et à livrer les conclusions auquel il est parvenu. Ce travail de soutenance ne doit pas conduire le candidat à « lire » son rapport ou mémoire devant le jury. Cette partie de l’épreuve est une évaluation des compétences de communication orale dans un contexte professionnel et technique. Le candidat s’efforcera donc de retracer, d’une manière construite et raisonnée, son cheminement dans le choix d’un sujet ou d’un projet, les difficultés qu’il a connues et comment il les a surmontées, la place que ce projet a prise par rapport à son projet professionnel global, d’intérêt qu’il a trouvé, le bénéfice qu’il a tiré d’un travail personnel d’élaboration et de recherche, les contacts qu’il a pu nouer à cette occasion avec des professionnels, des organisations, les suites qui seront éventuellement données, etc. Il devra savoir introduire et conclure son exposé, et maîtriser son temps de parole. Le candidat peut utiliser à sa guise des documents complémentaires qui ne sont pas dans le document écrit remis au jury et qu’il aura apportés avec lui. Le candidat a aussi la possibilité d’utiliser les techniques de présentation qu’il juge utiles (par exemple : présentation assistée sur ordinateur, etc.) pourvu qu’il soit autonome dans l’utilisation de ces outils et qu’il reste dans le temps imparti. Pendant cet exposé, le candidat ne sera pas interrompu.
  • Discussion avec le jury 
Dans un deuxième temps, le jury reviendra sur les aspects plus techniques ou professionnels, notamment sur le contenu du document écrit, et posera les questions suscitées par la lecture de celui-ci. Toutefois, s’agissant de la partie « soutenance orale » de l’épreuve, le jury évaluera moins la précision et la justesse des éléments de réponse technique fournis que la capacité, de la part du candidat, à maîtriser la situation de communication, à comprendre et à traiter une objection, à organiser un concours, à convaincre
  1. Objectifs et critères d’évaluation
Cette épreuve à pour objectif d’évaluer les capacités suivantes (les performances écrites et les performances orales ayant le même poids pour la note finale)          5.1. Concernant le document écrit
  • Aptitude du candidat à communiquer par écrit. Le candidat devra être capable de :
    • S’expliquer par écrit en respectant les règles de style et l’orthographe de sa langue ;
    • Avoir une pensée claire ;
    • Organiser sa pensée selon un plan organisé et explicite ;
    • Répondre aux exigences de présentation et de contenu qui sont définies dans le référentiel de l’épreuve
  • Capacité à élaborer une pensée construite sur des problèmes techniques liés au monde de l’entreprise.
    • Le candidat devra être capable de Maîtriser les aspects techniques abordés dans le mémoire et faire preuve d’une véritable autonomie dans les domaines concernés
  • Capacité à témoigner des compétences professionnelles et savoir-faire attendue d’un étudiant spécialisé dans son domaine et conforme à son niveau.
    • Le candidat devra être capable de Démontrer son savoir-faire professionnel dans un contexte technique lié à sa spécialité et conforme au niveau visé.
         5.2. Concernant la soutenance
  • Aptitude du candidat à communiquer oralement. Le candidat devra être capable de :
    • Montrer une présentation générale correcte
    • S’exprimer par oral correctement et clairement ;
    • Organiser ses idées ;
    • Maîtriser le déroulement de l’épreuve ;
    • Gérer son temps ;
    • Choisir ses arguments ;
    • Convaincre ;
    • Faire preuve d’écoute active.
  • Capacité à tirer parti, pendant l’exposé et la discussion, de documents de travail professionnels (documentation, catalogues, réalisations personnelles, annexes diverses), Le candidat devra être capable de :
    • Maîtriser parfaitement les documents qu’il apporte ;
    • Etre à l’aise dans la présentation et l’utilisation de ces documents en tant qu’appui de la communication orale (ce n’est pas la qualité en elle-même des documents qui est évaluée).
  • Capacité à porter un jugement objectif sur le teneur et le résultat de l’étude ou du projet tutoré. Le candidat devra être capable de :
    • Prendre de la distance et mesurer l’intérêt et le bénéfice personnel et professionnel qu’il a tiré de ses recherches, investigations et contacts avec les entreprises.

Close