Consignes pour la réalisation de la thèse professionnelle - Masters 2

Consignes pour la réalisation de la thèse professionnelle

A prendre en compte pour la réalisation de la thèse professionnelle  – Masters 2ème année 
  1. La thèse professionnelle « écrit »
  • Le document écrit :

Le document écrit ne doit pas se résumer à un simple descriptif de l’activité du candidat ou à un simple compte rendu de lecture.

Il doit représenter un effort de recherche, d’analyse et d’application concernant un aspect réel et bien délimité de l’activité d’une entreprise (entendue au sens large), dans un contexte économique européen si possible.

L’observation des pratiques de l’entreprise ou de l’organisation et/ou la lecture des ouvrages théoriques en relation avec le sujet doit permettre au candidat de cerner une problématique relative à un contexte précis, et lui donner l’occasion de développer une analyse et des propositions concrètes qu’il doit être capable de justifier.

Contenu, titre, plan et attendus proposés par le candidat sont discutés avec le Directeur de mémoire (tuteur pédagogique référent) dont l’accord est obligatoire avant la soutenance orale devant le jury.

Le contenu doit faire apparaître clairement :

    • Le contexte dans lequel le travail de recherche a été réalisé et le sujet que le candidat se propose d’éclairer
    • La problématique ainsi que sa pertinence par rapport au sujet et aux recherches et références bibliographiques existantes dans le domaine ;
    • La méthodologie de recherche mise en œuvre (collecte des données, traitements des données…) ;
    • Les résultats obtenus (adéquation ou non avec la problématique, conceptualisation des outils d’analyse…) ;
    • L’évaluation, la comparaison avec d’autres projets similaires (regard critique sur le travail de recherche réalisé) ;
    • La mise en perspective de ce qu’impliquent ces résultats (avantages/inconvénients éventuels apportés par l’étude).
  • La structure du document écrit :

Le document écrit doit être obligatoirement structuré sous forme d’un plan présenté en sommaire et éventuellement commenté en introduction.

Le plan présente :

    • Une introduction indiquant la question de départ posée et la problématique avancée ainsi que la manière dont le travail de recherche a consisté à y répondre ;
    • Un développement en 2, voire 3 parties maximum bien identifiées (avec un nombre de sous-parties limité afin de ne pas empêcher le lecteur de comprendre le cheminement intellectuel du candidat) ;
    • Une conclusion rapide qui reprend les aspects du travail réalisé et qui peut en souligner les limites afin d’ouvrir d’autres perspectives de recherche dans le même domaine ;
    • Les références bibliographiques figurent obligatoirement à la fin du document écrit. Elles doivent être correctement référencées, par ordre alphabétique. Tout document cité dans le texte doit figurer dans la bibliographie et inversement un document cité en bibliographie doit apparaître dans le corps du texte. La place accordée à la bibliographie ne peut être négligée car le travail de recherche demandé au candidat nécessite qu’il se soit bien documenté sur le sujet afin de prendre connaissance des travaux déjà existants et d’affiner son raisonnement critique.
    • Les tableaux et graphiques doivent mentionner la source, avoir un titre.
    • Les annexes numérotées.
  •  
  • Présentation de la thèse

Le document écrit sera saisi au traitement de texte et présentera les caractéristiques suivantes :

    • Format A4
    • Nombre de pages : de l’ordre de 50 à 70 pages hors annexes
    • Impression recto seul
    • Marges 2,5 cm de chaque côté
    • Interligne 1,5
    • Relié

La page de titre doit comporter les mentions suivantes :


    • Nom et prénom du candidat
    • Numéro de candidat attribué par la FEDE
    • Titre éventuel du rapport ou du mémoire
    • « Examens de la FEDE »
    • « Rapport d’activité (ou mémoire) présenté à l’épreuve professionnelle de soutenance du diplôme visé de (année) » 4. Délai de fourniture du document écrit

Il sera exigé la même rigueur que pour les travaux universitaires en ce qui concerne la présentation des références, des citations…

Il faut prévoir une édition en au moins deux exemplaires, un pour le jury, un pour le candidat.

Le mémoire professionnel doit être envoyé en deux exemplaires au centre d’examen (pour transmission au jury) au moins 3 semaines avant le début de la période annoncée pour ce type d’épreuve.

Le jury doit obligatoirement prendre connaissance du document écrit remis par le candidat, avant la soutenance orale.

  1. Déroulement de la soutenance
  • Exposé théorique

Le jury est composé d’un enseignant de la spécialité auquel il est adjoint un professionnel. Le Directeur de stage (tuteur professionnel) et le Directeur de mémoire (tuteur pédagogique référent) peuvent assister à la soutenance sans participer à l’évaluation finale.

L’épreuve dure 1 heure. Pas de temps de préparation.

  • Discussion avec le jury

Dans un premier temps, le jury invitera le candidat à justifier le choix de son projet ou de son étude et à livrer les conclusions auxquelles il est parvenu.

Le contenu de l’exposé est libre mais suit en principe un cheminement (raisons et choix du sujet abordé, méthode d’analyse choisie et résultats obtenus, difficultés rencontrées et bilan critique du travail).

Le candidat peut utiliser à sa guise des documents complémentaires qui ne sont pas dans le document écrit remis au jury et qu’il aura apporté avec lui.

Le candidat a aussi la possibilité d’utiliser les techniques de présentation qu’il juge utiles (par exemple : présentation assistée sur ordinateur…) pourvu qu’il soit autonome dans l’utilisation de ces outils et qu’il reste dans le temps imparti.

Dans un deuxième temps, Les membres du jury font part au candidat de leurs appréciations et lui posent des questions en rapport avec le sujet abordé.

  1. Objectifs et critères d’évaluation

Cette épreuve a pour objectif d’évaluer les capacités suivantes (les performances écrites et les performances orales ayant le même poids pour la note finale) :

  • Concernant le document écrit

L’enseignant membre du jury s’attache à évaluer la capacité du candidat à formaliser un raisonnement en s’appuyant sur :

    • Le contenu : question de départ, problématique, logique de la démonstration ;
    • L’approche méthodologique de la démarche globale ;
    • La qualité de la veille informationnelle, l’évaluation du degré de pertinence des sources d’information ;
    • La conceptualisation des outils d’analyse (tableaux d’analyse, de bord, de contrôle, matrices, modèles…) ;
    • La fiabilité des préconisations par rapport à la problématique posée ;
    • La cohérence de la planification des moyens opérationnels ;
    • La qualité rédactionnelle, la synthèse et la pertinence des références bibliographiques ;
    • La présentation du document et le respect des consignes concernant la forme demandée.
  • Concernant la soutenance

Le jury appréciera la prestation orale du candidat et les échanges avec le jury en tenant compte de :

    • La réflexion critique, la qualité de l’argumentaire, la pertinence de l’analyse de l’exposé ;
    • La qualité de la restitution des outils d’analyse et des supports ;
    • La pertinence des outils de contrôle (évaluation entre résultats et objectifs) ;
    • L’aisance, la clarté de l’exposé, la durée et la qualité de l’expression orale ;
    • La qualité et la logique des réponses, les explications apportées et l’aptitude au débat ;
    • La capacité d’extrapolation et de projection du candidat lors de l’échange avec le jury.

Close